• n osant entamer un mouvement social dur pardon ! jalouse pour le distingo?^^

    • Mdrrrrrrrrrrrr.....................

  • face a la crise économique, le repli identitaire des classes laborieuses marque la victoire du patronnat et du capitalisme international!!! quelle signe de frustration et d inculture, mais a aussi de couardise! de la part des ouvriers et des precaires nosant entamer un mouvement cial "dur"!!!!

    • Exptdrrrrrrrrrrrr.................

  • Anonyme

    http://youtu.be/xDKoMXHOOnU !

    • Mdrrrrrrr, j'ai plus d'ancienneté que ton esprit formaté peut l'imaginé... Mais pour moi les hostilités s'arrête là... Du bonheur pour toi, quoi que tu sois... Tchoussssssss

  • ETANT prolétaire et donc "affilié" aux boulots manuels, jai vu desgars bosser a jeun et sans eau dans les champs par 40 degrés, et etre + efficace que moi...
    Et si tous lesenfants des"quartiers" qui sont gardés trés majoritairement en été pardu personnel pratiquant le ramadan étaient en danger, on le saurait^^
    En tant qu anar je ne défendsaucunereligion, et j aimerais que cette ferveur soit utilisée aux COMBATS SOCIAUX

  • une mairie communiste de banlieue parisienne limoge deux moniteurs de colonie au prétexte que leur pratique du ramadan pourrait nuire a leur vigilance: la discrimination ne connait ni droite ni gauche : (

    • Ce n'est pas une question de discrimination. Le fait de ne pas manger et de travailler (donc besoin d'énergie) peut réellement nuire à l'efficacité des surveillants d'enfants (après tout dépend de l'activité pratiquée). Il aurait simplement dû vérifier ça avant l'embauche, s'il savait la période de ramadan... A partir du moment où ils étaient embauchés, il n'avait cas assumer son choix et les les virer que s'il y a vraiment pu y avoir preuve d'un manque de vigilance. Mais ce n'est pas de la discrimination, c'est un mauvais calcul de la pat de l'employeur suivi d'une crainte de baisse de qualité dans son enseigne. Si c'était de la discrimination raciale ou eligieuse, il ne les auait pas elmbauché.